Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Katie, à l'Ombre des Mots Songeurs

Poésie entre vie, couleurs et lumières, entre mes ratures et mes baz'Arts

Les ailes en moins

Publié le 22 Juillet 2021 par Katie à l'ombre des mots songeurs in il était une fois...

 

    Les ailes en moins

 

 

Je dédie ce texte à mon Père, à ma Mère,

et à mes enfants qui ont vécu ce que vivent les roses...

 

 

Il était une fois, je suis venue au monde dans un des nombreux plis de la Terre, sous les ombres mouvant sans cesse de fantômes maladroits.

 

 

Pour faire oublier le son lugubre de leurs chaînes rouillées entre les interstices grimaçant à chacun de leurs pas, ils s'essayent maladroitement à des simagrées dépourvues de malice, la nature ne les ayant pas dotés de cet artifice-là.

 

Les regarder s'agiter, l'air ballot, dans le contre-jour chiche, prête à sourire. Je l'apprendrais à mes dépens. Car le préposé aux nouveaux arrivants, dont le rôle était de m'avertir de cette particularité d'importance, avait pointé aux abonnés absents le jour de mon avènement.

 

C'est pourquoi j'ai longtemps cru que ces drôles d'escogriffes aux airs déjantés qui déambulent dans le fief des courants d'air humides et froids, n'étaient que des personnages tragiques, annonçant un drame en sursis de leurs grands gestes dégingandés en dansant sous les draps.

 

Il m'a fallu les affronter un par un avant de réaliser quels vrais rôles ils jouaient dans ma vie...

 

Certains ont fini par se déliter dans le temps qui passe, mais aujourd'hui, leur souvenir cliquette gentiment à mon oreille. Il est vrai qu'elle a perdu de sa qualité et qu'à partir de là les bruits ont perdu de leur vrille, mais je reste persuadée que mes fantômes sont cousins germains avec les anges gardiens. Et en tant que tels, je leur voue une tendresse particulière, les prie et pense à eux aussi souvent que la peur de vivre et le doute en branle-bas se dressent sur ma route.