Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Katie, à l'Ombre des Mots Songeurs

Poésie entre vie, couleurs et lumières, entre mes ratures et mes baz'Arts

Antre ouverte

Publié le 2 Avril 2016 par Katie à l'ombre des mots songeurs dans Le fil des jours, ma muse

Antre ouverte

Lasse d’aller langue lacérée
gris brouillards et barbouillée
mal bercée de dédains en sourires
mode d’emploi cacophone 
obsolète au timbre déboussolé
à quel heur m’accoler aux gens ?

Mon désespoir mal ajusté
mes joies toujours coupables 
la colère volcan sourde qui gronde
en permanence dans l’espérance
dans la percée mouillée du jour
du printemps neuf à ma fenêtre
entre deux barreaux de fer noir forgé
la trille de l’oiseau joyeux
porte légère l’espoir entrebaillé

 

Antre ouverte
commentaires

L'autre est leurre au vent lié

Publié le 1 Avril 2016 par Katie à l'ombre des mots songeurs dans Le fil des jours, ma muse

 L’autre est leurre au vent lié

S’il suffisait de savoir pourquoi
raide et timide parfois je tremble
je vis je dévaste les feuilles appliquées
une à une puis par mille alignée
le cœur débile en cache poussière
je joue à fond à loup y est pas
en face c’est leurre silence qui palpite
monstrueux cataplasme pas dupe
sourd dingue refusant mes « reste ! »
où chacun dans son gîte pleure chagrin
si tu t’attardes douce à ma peine
vois comme ton regard m’anime
brûlant le froid sidéré de mes yeux sans tain
accoudée ivre au penchant de mon ombre 
tour à tour infernale dévoyée
dans le vide en-dessous l’envie tragique
il y a des fois comme ça illuminée
dans l’erreur je persiste et m’agite
hors des feuilles noircies
là où la houle douleur débriefe
ce bleu mordant qui perle à cru
égoïste griffant ma langue de nuit
L'autre est leurre au vent lié
commentaires

Roots

Publié le 31 Mars 2016 par Katie à l'ombre des mots songeurs dans Le fil des jours, ma muse

Déambulation d'ébauche...

 

Roots

 

Je filais sur la route
l’encre séchait autour
silence pointillé
flèche en l’air
mes pieds flottaient
lourds de conséquence
fallait marcher encore marcher
grignotée mine de rien
s’accoutrer d’indifférence
moineau grimé
accolée au rythme
dans le semblant de mon bout de ciel
de lune perdue
éclaboussée de poussière
égarée dans les rires 
les détours à faire
je filais sur ma route
bouche béante
caillée dans le silence
lumière sidérée…
Roots
commentaires

Rue des étoiles

Publié le 30 Mars 2016 par Katie à l'ombre des mots songeurs dans Le fil des jours, ma muse

Rue des Etoiles

 

Devant le vélin vierge de ma nuit enfiévrée
en cavale sous mes doigts engourdis
doux à peaufiner la vertu des anges
paupière cernée bouche décousue
le déhanché de mes mots se pavane
groupie du plaisir au stylo pris
paumée extasiée sous la caresse du vif
dans une orgie d’or blanc à son zénith
où sans faillir mon trésor gît
épanouie d’encre bleue et d’envie
l’inextricable parfaitement inassouvi
j’ai le frisson dans la peau
englouti oscillant sous la verve
qui vilipende le vague inondant l’espace
et qui de ses coups arcboutés allume
une à une mes virgules regrettables
 
Rue des étoiles
commentaires

Pas joli joli

Publié le 28 Mars 2016 par Katie à l'ombre des mots songeurs dans Le fil des jours, ma muse

Pas joli joli

Sous le point G de mon envie griffée
suspendue aux gémissements
ma vie s’accoutre de pacotille
si je savais où je vais j’irais pas
pieds figés je resterais là
opprimée encore à maudire 
l’angle ouvert au droit d’asile
à écrire sans droit d’éclore
l’horizon à perte fouillé

Née à contre-pied de la foule
accrochée putrescible au bout
je sais je sens l’autre chair
et souvent ma boussole vacille
poing suspendu au zéro

Mon nom c’est Kàl’O DMS
ma laisse-aller tenue serrée dedans
rafistolée grimée en appât de louve
j’ose gerber devant mon lavabo
loin d’où mes bras me tendent
minaudant vilaine affamée
l’exquise argile des heures gaies
sombre imbécile aux yeux fardés
d’où le noir exclut le tendre
pour plaire à la ronde des mots dits
mon âme n’est plus à vendre
Pas joli joli
commentaires

Galimatias ad libitum

Publié le 25 Mars 2016 par Katie à l'ombre des mots songeurs dans L'histoire de Rature Rainbow

L'histoire de Rature Rainbow (épisode 29)

Galimatias ad libitum

Ce matin je me suis offert la page blanche
un grand vide pour moi toute seule, na !
Comme ça pour rien pour voir
à cinq heures pétante et quelques minutes de peine
pour une fois c’est l’envie pure avant le saut du lit
ce n’est qu’après qu’il est venu cet enfoiré de vertige
il va me tourner autour toute la journée le bougre
c'est sûr je commence à bien le connaître
je l'appelle le justicier de la bataille de mes fautes 
intimes inconnues à mon corps défendant  
toujours présent pour justifier et servir l’excuse
il sait y faire l'Tornado mais j’ai la dent dure
comme d’hab je vais rien lâcher
pleurer en silence c'est pas mon truc
à chaudes larmes non plus d’ailleurs
à moi l’espace sans drapeau blanc
Carpe diem !
Faut savoir se le souhaiter
alors je me le souhaite
gauche et mal par manque d'entrainement of course
il aurait fallu l’apprendre à l’école
l’abc du savoir être perfect
à confesse aussi mettre au panier
le mea culpa qui empoisonne
mon enfant vous réciterez trois fois
yeux baissés en battant très fort la coulpe
c’est ma faute
c'est ma faute
c'est ma très grande... 
Je vous merde ! C'est la faute à personne !
Allez au diable les je vous salue Marie
charité bien ordonnée comme ils disent
commence par le salut à soi-même
sauve qui peut mais je t’en conjure
commence par toi ma douce mon âme
ça fera toujours deux bras solides de plus
pour tenter de noyer la misère qui gronde
mais cette fois à ta manière
sans plus rien attendre sans personne
t’es seule au monde faut plus l'oublier
seule avec ta petite gueule d’éternité
Galimatias ad libitum
commentaires

Antes fui

Publié le 24 Mars 2016 par Katie à l'ombre des mots songeurs dans Le fil des jours, ma muse

Antes fui
commentaires

Ligne de flottaison

Publié le 24 Mars 2016 par Katie à l'ombre des mots songeurs dans Le fil des jours, ma muse

Ligne de flottaison

 

Sur ma terre horizon pâle
quand un "chut" joue à l'homme debout
et que ma veine en cent façons 
palpite le flou et m’emballe
une ligne pendue court ma raison
ses couleurs flash Gordon
baudruches piquées en hameçons
pour appâter ce rien qui flotte
dans mon moral pris de vertige
vadrouille pensées colimaçons

 

 

Ligne de flottaison
commentaires

A l'angle de ma futilité

Publié le 23 Mars 2016 par Katie à l'ombre des mots songeurs dans Le fil des jours, ma muse

Tête-bêche souffle le vent
poète manchot né en Bohème  
où le pied bot est mien
près de mon feu assit
autour des éclats de joie
l'intrépide dardant sur moi
sa plume noire de braises
sous ma peau aime 
fondre l'émoi  
dans mes poèmes 
froisser les mots
A l'angle de ma futilité
commentaires

Chœur alarmé

Publié le 21 Mars 2016 par Katie à l'ombre des mots songeurs dans Le fil des jours, ma muse

De mes ombres voraces
l'ombre refuge
l'ombre suppliciée
les ombres enchaînées

Dans la maison de mes ombres
une autre danse encore
la confiance floutée
bisoutée à piètre haleine

Puis deux 
puis dix viennent 
puis cent…

Pris de frénésie l’espace
craquelé au vernis de mes doutes
berce l'infini et emporte
l’ombre du bonheur boulimie
cliquetis bariolé d'heures
au milieu de ma figure ronde
roulant sans répit mes ombres
à sa démesure englouties
Chœur alarmé
commentaires
<< < 10 20 30 40 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 70 > >>